SOLIDARITES NOUVELLES POUR LE LOGEMENT

Ensemble, agissons pour le logement
Accompagner

Notre action :

Accompagner chaque ménage jusqu’à l’accès à un logement pérenne. Cet accompagnement est assuré par des bénévoles formés et par un travailleur social.

Notre projet associatif  repose sur deux exigences :

  • aucun locataire ne doit se (re)trouver seul
  • chaque locataire doit pouvoir accéder, le moment venu, à un logement pérenne adapté.

Être privé de logement, c’est vivre l’exclusion. C’est pourquoi Solidarités Nouvelles pour le Logement met en place un double accompagnement pour chaque locataire : un soutien bénévole de proximité et un accompagnement social assuré par un travailleur social salarié de l’association.

@ Jeromine Derigny

@ Jeromine Derigny

 

En complémentarité du travail social effectué par les professionnels, les bénévoles des Groupes Locaux de Solidarité (GLS) proposent une relation de proximité. En fonction des besoins, ils favorisent l’insertion dans le quartier, apportent appui aux démarches, proposent un lien social et une aide pour l’utilisation du logement. Les bénévoles sont formés à la relation avec les personnes en difficulté : offrir une présence régulière et bienveillante sans s’ingérer dans la vie privée des locataires, est le défi qu’ils ont à relever.

D’autre part, les locataires sont membres de l’association et sont conviés à participer à la vie du GLS  proche de chez eux.

 

En 2013 :

Solidarités Nouvelles pour le Logement a accueilli 188 nouveaux ménages, soit un total de 857 ménages accompagnés dans l’année.

Sur l’ensemble de ces ménages, 409 sont des familles monoparentales, 269 sont des personnes seules, 154 sont des couples avec enfants,  949 enfants étaient logés par l’association.

1094 bénévoles ont été actifs à l’association tout au long de l’année. Ils sont répartis en 100 Groupes Locaux de Solidarité.

L’association compte également plus de 70  salariés.

 

Témoignage
Amel B. locataire de Solidarités Nouvelles pour le Logement

«Quand tu es perdue, c’est bien de voir quelqu’un à côté de toi t’expliquer les trucs où tu dois passer, qu’est-ce que tu dois faire ou ne pas faire. Quand ça ne va pas chez toi, tu dis : bon, il y a quelqu’un. Tu peux l’appeler pour t’exprimer, pour parler un peu.»