SOLIDARITES NOUVELLES POUR LE LOGEMENT

Ensemble, agissons pour le logement
  • Accueil
  • ▷ Retour sur l’Assemblée Générale 2017 – SNL Paris
Retour sur l’Assemblée Générale 2017 – SNL Paris

L’AG 2017 a rassemblé 73 participants dont 15 locataires et 4 anciens locataires. Par rapport aux autres années, c’est un bilan positif en ce qui concerne la participation des locataires mais nous pouvons noter une baisse du nombre de bénévoles présents. Les participants ont pris beaucoup de plaisir, notamment lors du repas et du goûter.

Deux thèmes ont été particulièrement abordés au travers d’ateliers collectifs: l’amicale des locataires et le recrutement/la fidélisation des bénévoles. Voici le résumé des ateliers:

L’atelier « amicale des locataires »

(Avec un groupe de travail composé de locataires et un autre composé de bénévoles)

  1. Retour sur le sous-groupe Bénévoles (Animatrice : Fatoumata – Secrétaire : Philippe Oberlin)

Constat

Les bénévoles aimeraient que les locataires se rencontrent entre eux mais cela leur semble compliqué d’autant plus que les locataires se sentent isolés : le locataire qui arrive dans un (son) logement a le sentiment d’avoir gagné un combat, et tout d’un coup à l’issue de celui-ci se sent seul…

– Les rencontres festives organisées par les GLS sont très chaleureuses mais fugaces : elles ne se reproduisent pas.

– Les bénévoles pensent que la relation serait plus facile avec l’amicale : la relation entre les familles serait un moyen de lutter contre la solitude.

– Quoi que fasse les locataires, il faut qu’ils en soient le moteur, que l’initiative vienne d’eux.

– Il faut faire attention au positionnement des anciens locataires qui peuvent se positionner en « sachant » et ainsi inhiber les locataires actuels

 

Perspectives de réflexion / questions

– Les anciens locataires, du fait de leur expérience, sont une richesse : mais quel statut leur donner à SNL ?

– Ne faut-il pas limiter leur nombre afin qu’ils ne deviennent pas majoritaires ? Si le succès est au rendez-vous, nous pouvons garder en tête la possibilité de faire une amicale des anciens locataires.

– Quel est le rôle de l’amicale envers le bailleur SNL ? Chez les bailleurs classiques, l’amicale des locataires a un rôle de représentation et de défense des droits des locataires.

 

Idées par rapport à l’amicale

-faire parrainer chaque locataire qui arrive d’un ancien locataire ou d’un locataire sur place

-l’amicale est le lieu où les locataires peuvent construire leur parole et la faire revenir dans les GLS : GLS et amicale peuvent « se rendre mutuellement plus vivants »

 

  1. Retour sur le sous-groupe Locataires (Animatrice : Farida – Secrétaire : François Meekel)

Une douzaine de locataires (de Paris mais aussi de la Seine-Saint Denis) étaient présents. Les échanges ont porté principalement sur les 3 points suivants.

1-L’amicale peut aider les locataires à sortir de l’isolement

Les locataires ont souvent vécu des périodes difficiles avant d’arriver à SNL : ces difficultés peuvent continuer à les affecter, et à créer chez eux un sentiment d’isolement, même une fois logés à SNL.

Tout ce qui peut être fait pour stimuler les contacts et pour diminuer le sentiment d’isolement est donc bienvenu.

L’amicale apparaît à ce titre comme une bonne opportunité de créer de « l’échange de vie » et de manifester de la solidarité : elle doit permettre de créer des relations plus fortes et plus étroites entre locataires.

Ces relations peuvent se concrétiser dans des échanges ou offres de services entre locataires : garde d’enfants, montage de meubles, débouchage de lavabo, accueil chez soi d’un locataire ayant perdu ses clefs. Comme à l’occasion du pique-nique et du goûter de Noël de 2016, elles peuvent aussi se concrétiser dans la participation à des événements organisés par les locataires : journée sportive de marche ou de randonnée, etc.

Mais ces relations peuvent aussi se développer et s’enrichir dans une qualité particulière d’attention, d’écoute, de « présence » aux autres, de sensibilité à l’égard des voisins. L’objectif est ici de « briser les barrières », de « se rapprocher », selon les « affinités » : mais en-dehors de toute contrainte, et en préservant bien sûr le principe de liberté.

  1. L’amicale peut aider à mieux connaître et à faire connaître les locataires voisins

Sur ce point, une locataire présente à l’atelier déclare qu’elle « croit » avoir des locataires voisins, sans en être sûre.

Cela pose la question de l’information sur le voisinage apportée au nouvel arrivant lors des différentes rencontres avec SNL (signature du bail, etc.), ainsi qu’aux modalités de son accueil dans son nouvel environnement mises en œuvre (ou non) au niveau du GLS : des rituels de type « pendaison de crémaillère » sont éventuellement à envisager (peut-être sont-ils déjà pratiqués dans certains GLS ?).

  1. La disponibilité des locataires pour participer à l’amicale

C’est une question essentielle pour que l’amicale puisse vivre : que peuvent faire les locataires pour elle ? Comment augmenter le nombre de locataires actuellement actifs dans l’amicale ?

Depuis deux ans, les réunions de la Dynamique des locataires se tiennent le mercredi soir à partir de 19h30 salle Basfroi (11e). On sait que cette heure, et ce lieu, vu les obligations et la dispersion des locataires de SNL Paris, ne sont pas très favorables.

Il a été demandé aux locataires participant à l’atelier si le samedi matin entre 10h et 12h leur conviendrait mieux (éventuellement avec la mise en place d’une garde d’enfants). La quasi-totalité des locataires présent(e)s ont dit que cela leur conviendrait mieux et qu’ils viendraient.

Il semble donc qu’il faille modifier les modalités des réunions du groupe (en totalité ou en partie) sans pour autant léser et amoindrir la présence bénéfique des salariés.


L’atelier « recruter et fidéliser les bénévoles »

 

  1. Recruter les bénévoles

D’après le témoignage des participants à l’atelier, les canaux de recrutement sont multiples (par réseau, par internet, au travers d’un témoignage) mais le témoignage d’autres bénévoles est très intéressant : on témoigne ainsi qu’il est possible de s’engager à SNL, y compris en étant actif ou autre spécificité en fonction de son profil

Les points positifs du « parcours de recrutement » à SNL sont : le parcours en étapes (rencontre d’un salarié de la vie associative, du responsable de groupe, du GLS), la disponibilité/réactivité des acteurs du recrutement et la formation proposée aux nouveaux bénévoles (permet d’en savoir plus et de rassurer)

Les projets réalisés en direction des réfugiés peuvent permettre de recruter des bénévoles, c’est un public qui intéresse beaucoup de citoyens.

Il y a peu d’actions, portées par les GLS, qui sont dédiées au recrutement des bénévoles

SNL porte un projet ambitieux et commence à devenir une grosse association, pourtant elle est très peu connue du grand public. Il faut accroitre notre visibilité

 

Propositions pour recruter:

  • Pour recruter des bénévoles, il faut cibler des viviers : dans son réseau (liens solides existent déjà), parents d’élève, internet, paroisses, AG de copropriété (à SNL et ailleurs), universités et grandes entreprises.

Toutes les personnes ayant des idées/ouvertures dans l’un des « viviers » cités sont invitées à s’en saisir, avec l’aide des salariés de la Vie Associative.

Propositions pour favoriser l’implication des GLS dans le recrutement :

  • Aller sur les terrasses des cafés et échanger avec les habitants
  • Etre présent sur les marchés, chez les commerçants locaux, dans les écoles, les Ag de parents d’élève

 

  1. Fidéliser les bénévoles
  • Il y a un temps de latence à l’arrivée des bénévoles dans l’association
  • Ce n’est pas simple de créer des liens avec le groupe.

Propositions pour fidéliser:

  • Faire des binômes pour favoriser l’accueil et l’intégration des nouveaux : 1 ancien qui se préoccupe de l’intégration du nouveau, le rappel, traduit le jargon SNL pendant les réunions.

Cela permettrait, dès le départ d’aller plus loin que la relation par mail.

  • Imaginer des missions concrètes de démarrage dans le groupe : missions rapides, cadrées, immédiates telles que distribuer des affiches aux commerçants du quartier
  • Actions de collecte : brocante, pièces de théâtre et concerts au profit de SNL